LE CARRE ET LA CENDRE, d'André Larceneux

        LE_CARRE_ET_LA_CENDRE SAINT_GENIS_LES_FONTAINES_central LE_CARRE_ET_LA_CENDRE

Frère Joseph ou le Carré Sacré des abbayes du sud-ouest :

Quel dessein mystérieux poursuivaient ces moines, héritiers des sciences musulmanes, manieurs d'astrolabes et d'abaques, calculateurs et géomètres chevronnés ? Il ne s'agissait pas moins pour Gerbert d'Aurillac, futur pape Sylvestre II et le grand abbé Oliba, d'écrire un cinquième évangile d'art et de pierre, fondé sur une géométrie secrète et les principes du Carré et du Cercle. Mais une réaction obscurantiste, venue de Rome et de Cluny, conduite par les abbés de Lagrasse, a interrompu leur prodigieuse entreprise. Au XIIe siècle, quatre moines, quittant Saint-Martin-du-Canigou saccagée et incendiée, ont voulu poursuivre l'œuvre d'Oliba jusqu'à Narbonne et Toulouse. Au mépris des dangers générés par les affrontements entre les comtes de Barcelone et de Toulouse. Le cheminement initiatique de ces moines au milieu des hérésies ne s'est pas fait sans drames. Ralliés à l'Ordre de Cîteaux, ils ont connu un monde nouveau avant que leurs routes ne divergent. Le secret de leur quête est là, dans ces abbayes qu'ils ont construites. Il nous conduit aux portes de l'art gothique.

SAINT_MARTIN_DU_CANIGOU_02